Règles de partie

(0).           Définitions

(a)    Toute référence dans l’ensemble de ces règlements au directeur de tournoi peut être applicable à n’importe lequel des assistants directeurs.

(b)   Toute référence dans l’ensemble de ces règlements au capitaine d'équipe peut être applicable au lieutenant (assistant capitaine).

(c)    Les personnes sont adressées au masculin pour un texte plus simple, mais ceci peut s’appliquer à une personne de sexe féminin.

1.           Membres d’une partie

(a)    Chaque partie est supervisée par un arbitre qui veille à sa bonne marche et effectue les résolution si le système est manuel ou si le système automatique est défaillant.

(b)    Lors d’un tournoi, le directeur de tournoi (et si possible quelques assistants) est l’arbitre de toutes les parties.

(c)    Pour un tournoi en équipe :

(d)    Chaque joueur devra communiquer sa réelle identité (noms et prénoms) en plus d'un pseudonyme éventuel.

(e)    A moins que le tournoi ne requiert l'anonymat, cette identité est disponible pour quiconque.

2.           Résultats des parties

(a)    Les parties s’achèvent sur une des conditions suivantes :

(b)   Le système de marque est défini dans les spécificités du tournoi pour le round.

(c)    Les critère pour départager sont définis dans les spécificités du tournoi pour le round

3.           Déroulement général

(a)    La durée des délais sera approximativement :

(b)   Les délais pour les mouvements peuvent être allongés de 50% lors de la première année diplomatique.

(c)    Pour les parties en tournoi un calendrier approximatif est établi avant le début des premières parties.

(d)   Une résolution pourra être réalisée avant la date limite si :

(e)    L’arbitrage sera réalisé sous 24 heures après la date limite (quand tous les ordres sont présents).

(f)    Jamais un arbitre ne devra bloquer une partie, c’est à dire ne pas accepter de modification d’ordre tour en ne publiant pas les résultats de la résolution pendant plus de 24 heures.

(g)    Les demandes de report de date limites pour bénéficier de plus de temps de négociations devront être exprimées au plus tard 12 avant la date limite.

(h)     A titre exceptionnel, si aucun joueur de la partie ne manifeste son opposition (en privé ou un public), une partie pourra être sensiblement accélérée pour pallier à une absence prévue et assez longue d'un joueur. Ce dans le but d'éviter un désagréable remplacement.

4.           Négociations

(a)    Intervenir sur une partie signifie envoyer explicitement un message à caractère diplomatique, stratégique ou tactique à un ou plusieurs joueur(s) en lice de la partie

(b)   Contrairement aux parties sur table, les négociations sont autorisées durant toutes les phases de jeu – sauf passé la date limite pour un joueur qui n’a pas soumis les ordres demandés.

(c)    Contrairement aux parties sur table, un joueur éliminé d'une partie peut toujours intervenir sur une partie et peut participer aux négociations pour déterminer le vainqueur de la partie.

(d)   Sauf si spécifiquement autorisé au niveau d’un tournoi, un joueur qui n'a jamais fait partie de la table (méta jeu proscrit) et un joueur qui a quitté une partie (il n'est donc plus joueur) ne peuvent intervenir sur une partie.

5.           Presse

(a)    Le système pourra autoriser des déclarations publiques anonymes cependant l’identité réelle de l’auteur des messages sera connue de l’administrateur du système

(b)   Sur requête officielle d’un arbitre ou directeur de tournoi les messages anonymes pourront être supprimés..

(c)   Le système et l’arbitre ne doivent pas autoriser de déclaration publiques falsifiées, c'est-à-dire usurpant l’identité d’un autre joueur de la partie.

(d)    La plus élémentaire courtoisie est exigée dans le contenu des presses. Il est possible de se plaindre du contenu d’une presse auprès de l’arbitre, qui pourra prendre les dispositions adéquates.

(e)    Les arbitres ne doivent pas commenter les parties.

6.           Votes d’arrêt de la partie

(a)    Le vote d’arrêt peut être demandé à n’importe quel moment par un message adressé à tous les joueurs de la partie (de manière informelle).

(b)   Les joueurs devront voter avec les ordres d'ajustement.

(c)    Le vote n’est positif que si tous les joueurs encore en lice (qui possèdent encore un centre et/ou une unité) se sont exprimés en faveur de l’arrêt (unanimité) à l’exception près qu’un joueur en désordre civil est présumé avoir voté pour l'arrêt de la partie.

(d)   Un joueur qui propose l’arrêt de la partie est en plein droit de voter secrètement contre cette proposition.

(e)    Le résultat détaillé du vote est et reste secret (sauf si le vote est positif) au moins jusqu’à la fin de la partie mais le résultat global (et non détaillé) actuel du vote est disponible à tout moment.

7.           Diffusion directe

(a)    Il est interdit de diffuser directement des ordres (mouvements, retraites et ajustements) sans passer par le système ou par un arbitre.

8.           Utilisation de la messagerie électronique ou du système de messagerie

(a)    Il faut disposer d’une adresse électronique pour participer à une partie et pouvoir la consulter ou l’utiliser régulièrement. Même si les négociations sont sur le site, le mél est utilisé par le site pour informer un joueur des évènements sur la partie.

(b)   Les joueurs utilisant plusieurs adresses (typiquement professionnelle et personnelle) pour négocier sont priés de bien le faire savoir auprès des autres joueurs et arbitre de leur partie, afin, plus particulièrement, de ne pas attendre une réponse à un message pendant le week-end sur une adresse de travail.

(c)    Quand un message émis vers un autre joueur revient en erreur,

(d)   Les messages falsifiés sont interdits (c'est-à-dire les messages de nature à tromper autrui en exploitant une meilleure compétence dans l’outil informatique.)

(e)    Forger un faux message soi-disant reçu et le transmettre comme tel à un tiers n’entre pas dans le cadre de cette interdiction.

(f)     Il est autorisé de transmettre partie ou totalité d’un message reçu d'un autre joueur. Les messages électroniques et autres communications sont la propriété intellectuelle de leur auteur, mais l’arbitre et les joueurs, en étant d’accord pour arbitrer et jouer dans le tournoi, consentent le droit aux autres participants d’utiliser librement ces méls et communications comme partie intégrante du jeu d’une une partie où ces méls et communications ont été émis

9.     Remplacements organisés

(a)    Sauf pour les tournois informels et les tournois anonymes, les remplacements doivent obéir à des règles strictes et ne doivent en aucun cas être traités à la légère. Lors d’un remplacement, le remplacé doit diffuser un message à tous les joueurs et arbitre de la partie pour présenter son remplaçant. Le remplaçant doit se présenter de la même manière. A aucun moment, il ne doit y avoir de doute dans l’esprit des joueurs et de l’arbitre sur quel est le joueur avec lequel négocier sur la partie – c'est-à-dire sur qui sera le joueur qui passera les ordres.

(b)   Il est cependant possible – à titre exceptionnel, dans un tournoi par équipes - au capitaine (voire, par délégation, le « lieutenant », c'est-à-dire capitaine-adjoint) de l’équipe d’un joueur de passer des ordres à la volée, sur demande de ce dernier ou suite à une défaillance de ce dernier. Le joueur doit alors assumer les ordres en question. Ce dernier pourra cependant s’y opposer, et dans ce dernier cas, si le joueur est en retard, le capitaine ou le lieutenant ne seront pas autorisés à intervenir sur la partie.

(c)    Un joueur qui a quitté une partie ne peut y revenir (cette restriction ne s'applique qu'aux joueurs de la partie et non à l'arbitre) sauf s’il a précisé au moment de son départ que son remplacement était provisoire.

(d)   Les remplacements temporaires par un joueur de l’équipe sont tolérés dans un tournoi par équipes.

(e)    Un remplaçant qui a participé à plus de la moitié d'une partie (de manière consécutive ou pas) n'y sera plus considéré comme remplaçant par la suite (compter le nombre de soumissions saisonnières dont il a eu la responsabilité.)

10.      O.N.R (Ordres Non Reçus !)

(a)    Les défauts d’ordres sont réglés par un système du nombre d’ONR (Ordres Non Rendus – les ordres manquent à la résolution) tolérés avant de les transformer en DC (Désordre Civil – toutes les unités reçoivent ordre de tenir).

(b)   Lorsque l’on s’apprête normalement à résoudre (que ce soit de manière manuelle ou automatique) et qu’il manque un ou plusieurs ordres, alors l’arbitre ou le système envoie un message de rappel au joueur retardataire (et à toute l'équipe en cas de tournoi par équipe). De plus l’arbitre ou le système décrémente les crédits de(s) pays en question. Si un des pays dont les ordres font défaut possède encore du crédit, alors la résolution est reportée de 24 heures. Si lors de la nouvelle tentative de résolution les ordres persistent à manquer, l’arbitre pourra mettre en désordre civil les pays des retardataires.

(c)    Exception sera faite pour les ordres de mouvement de1901 pour lesquels aucun pays ne peut être déclaré en désordre civil. Le joueur sera immédiatement remplacé. Les crédits de retard ne seront pas affectés.

(d)    Exceptions :.

(e)   Exception sera faite lors d’un tournoi lorsque les parties sont synchronisées, le directeur de tournoi pourra déclarer directement les pays en désordre civil en cas de défaut d'ordre. Les crédits de retard ne seront pas affectés.

(f)    Le nombre d’ONR tolérés avant de produire un DC peut être moyenné et calculé d’une certaine manière selon les spécificités du tournoi.

(g)    Un joueur est drapeau vert s’il a été au plus une (1) fois en retard, drapeau jaune s’il a été deux (2) fois en retard, drapeau orange s’il a été trois (3) fois en retard, drapeau rouge s’il a été quatre (4) fois en retard et drapeau noir à partir de cinq (5) retards.

(h)    On adoptera le comportement suivant pour un retard :

Désordre civil direct si la phase est :

Et la Couleur du joueur

Ajustements négatifs/Retraites

Orange ou pire

Ajustements positifs/Mouvements

Rouge ou pire



Éviction immédiate si la phase est :

Et la Couleur du joueur

Tous

Noir



(i)    C'est la comptabilité des retards publiés d'un joueur où d'une équipe qui est prise en compte, étant entendu qu'un retard n'est pas publié tant que la résolution en question n'est pas réalisée.

(j)     Dans l'éventualité où on se retrouve dans une situation où il faut attendre certains joueurs et pas d'autres au moment d'une résolution sur laquelle il y a des retards, ces derniers bénéficient d'une mansuétude inespérée et pourront passer leur ordre dans l'intervalle. Cependant, s'ils s'ensuit une situation où seuls des joueurs à ne pas attendre restent en retard, la résolution pourra s'effectuer immédiatement.

(k)   Les sanctions suivant un ONR se produisent à toutes les phases de jeu (mouvements, retraites et ajustements)

(l)   Un DC sur une phase de mouvement entraîne un DC direct sur une retraite sur une phase suivante et/ou un ajustement négatif dans la phase suivante pour gagner du temps (sans infliger de retard supplémentaire)

(m)   Un DC sur une phase de retraite entraîne un DC direct sur un ajustement négatif dans la phase suivante pour gagner du temps (sans infliger de retard supplémentaire)

(n)   Un joueur qui invalide ses ordres après une date limite court le risque de se trouver dans la même situation qu’un joueur en retard.

(o)   Un joueur qui construit son jeu en escomptant un désordre civil d’un autre le fait à ses risques et périls.

11.      Cas particuliers et importants de défaut d’ordres

(a)    Un troisième (3) jeu d’ordres de mouvements passés par le capitaine de manière consécutive dans un tournoi par équipes entraîne l’expulsion d’un joueur de la partie (drapeau noir).

(b)   Un deuxième (2) désordre civil consécutif sur des ordres de mouvements, (même si l'équipe porte une responsabilité dans la transformation du retard en désordre civil - pour un tournoi par équipe) , entraîne l'expulsion d'un joueur d'une partie (drapeau noir).

(c)    Si l'arbitre a déjà souffert d'un ou plusieurs retards de la part d’un joueur qu’il n’a pas pénalisé en n’appliquant pas cette procédure, il a le droit de déclarer directement son pays en désordre civil en cas de défaut d'ordre (mais devra tout de même signaler l'incident.)

(d)    Si le joueur a été évincé de la partie et que la partie attend le remplacement par un joueur humain, le pays est en désordre civil sans que personne ne puisse passer les ordres pour le joueur (sauf pour les tournois informels dans lesquels l'Intelligence Artificielle peut être utilisée, à condition d'en informer les joueurs qui ne doivent pas s'attendre à des ordres DC dans ce cas).

12.      Disparitions de joueur

(a)    Quand un arbitre détecte la défaillance d’un joueur, il ne doit pas la signaler aux autres joueurs de la partie avant la résolution de la phase en cours ou l’arrivée du remplaçant.

(b)    Le système ou les arbitres ne donnent jamais d’information aux joueurs sur la chronologie des soumissions ni sur l’identité du (des) pays dont la (les) soumission(s) fait (font) défaut.

(c)   Quand le remplacement est provoqué par l’absence d’un joueur et que le remplaçant n’a pas eu loisir de s’exprimer une phase de jeu en entier (c'est-à-dire qu’il n’a jamais vu ses ordres pris en compte dans une résolution saisonnière) et que le remplacé resurgit, il peut reprendre sa place en se signalant comme pour un remplacement normal (et l’arbitre est tenu de lui notifier au moins un avertissement.) Le retour donne lieu à une rectification pour laisser aux autres joueurs le temps de reprendre les négociations.

(d) Un joueur peut être retiré d'une partie parce qu'il ne s'est pas identifié sur le site depuis une trop longue période (à la discrétion de l'Administrateur su site).

13.      Tolérance sur les ONR et les reports

(a)    Seuls les retards de plus d'une heure (par rapport au moment où l'arbitre souhaite traiter les ordres) se traitent au paragraphe correspondant « ONR »

(b)   Les modifications d’ordres après la DL mais avant la résolution sont possibles mais sans aucune garantie de résultat positif.

(c)    Les demandes de grâce sont encouragées (surtout dans les parties en avance sur le planning du tournoi) pour éviter les risques de retards dans les soumissions – sauf pour les parties en tournoi et synchronisées.

(d)   Chaque joueur a droit à au moins un report.

(e)   Les parties en tournoi peuvent être reportées lors des jours fériés/vacances scolaires, au niveau partie ou au niveau tournoi.

(f)   Il appartient à l’arbitre de juger si les demandes de grâce répétitives ne sont pas excessives et s’il faut demander le remplacement du joueur en question. Ainsi, lorsqu’un joueur annonce qu’il sera temporairement indisponible :

(g)   Le système ou les arbitres doivent s’assurer que les délais de soumission (pour la phase de retraites et ajustements) entièrement inclus dans un week-end ne gênent pas un joueur.

(h)   Le système ou les arbitres peuvent émettre des rappels de la date limite à titre individuel ou général, mais l’absence d’un tel rappel ne pourra pas servir d’excuse pour avoir manqué à soumettre des ordres.

(d) Un joueur peut être retiré d'une partie parce qu'il a causé trop de retards dans toutes les parties dans lesquelles il joue sur le site (à la discrétion de l'Administrateur su site).

14.      Trophées décernés par les joueurs dans les parties

(a)    Les quatre (4) trophées mis en jeu serviront à récompenser les équipes dont les joueurs auront fait preuve des qualités suivantes :

(b)    Il y aura un trophée supplémentaire mis en jeu pour récompenser les joueurs dont l’équipe fait preuve des qualités suivantes quatre (4) trophées mis en jeu serviront à récompenser les équipes dont les joueurs auront fait preuve des qualités suivantes :

Trophée « Huygens » : (chaque arbitre ou le système lui-même nomine le joueur le plus ponctuel – qui a eu le moins de retards),

(c)    A l’issue de chaque partie, avant la diffusion du dernier compte-rendu, le système ou l’arbitre sera chargé de recueillir ou lui faire entrer dans le système les votes des joueurs pour les trophées déterminés par les joueurs eux même.

(d)   Quand un joueur est éliminé d'une partie, il est conseillé de recueillir ou lui faire entrer dans le système ou envoyer à l'arbitre aussitôt ses votes et de les conserver précieusement.

(e)    Les votes pour les trophées ne pourront être exprimés qu'avant la clôture de la partie.

(f)   Le vote des joueurs respecte les contraintes suivantes :

(g) Les résultats des votes pour la partie ne seront visibles qu’après clôture de la partie (sous la forme du nombre de voix recueillies par chaque joueur).

15.      Rectification

(a)    Toute rectification de la situation (suite par exemple à un litige, une erreur de résolution, un remplacement impromptu) donne droit à un délai supplémentaire pour les joueurs.

(b)   La nouvelle date limite doit être décalée d’au moins la moitié du temps écoulé au moment de la rectification depuis la publication fautive.

(c)   Le principe du referendum n’est pas exclu à priori. Il ne sert pas à régler les litiges mais d’obtenir l’assentiment de toute la table (donc le vote ne peut être positif qu’à l’unanimité des joueurs encore en lice de la partie) pour réaliser une entorse moralement légitime à la règle officielle.

(d) Toute erreur de résolution doit être désignée et corrigée aussi rapidement que possible. Si elles ne sont pas désignées et une autre résolution est publiée, sans correction de l’erreur, l'erreur sera entérinée à condition que l'on ait respecté la période entre les résolutions.

(e) Le « rollback » (c'est-à-dire autoriser les joueurs à soumettre à nouveau des ordres pour un tour qui a déjà été jugé) ne sera autorisé qu’avec le consentement express du directeur de tournoi principal.

16.      Faute de jeu

(a)    Il est strictement interdit de chercher à tromper un arbitre de quelque manière que ce soit.